Étancher sa soif à Portland

Les maisons victoriennes, le vent salin qui caresse les visages, les crustacés frais servis à profusion... Portland, Maine, a tout ce qu’il faut pour plaire. Ça, et ses délicieuses microbrasseries qui poussent un peu partout. Après tout, Portland est la ville comptant le plus de brasseries par habitant. C’est une pas pire statistique, on va se le dire.

Pas le temps de niaiser. Dès nos premiers moments en ville, on s’arrête au Gritty McDuff’s pour prendre le pouls de Portland. Avec ses 31 ans d’histoire, ce pub de style anglais dont on nous avait vanté les mérites semblait l’endroit rêvé pour faire le point. Comme d’habitude, on n’a fait que peu de recherches sur notre destination pour se garder des surprises. À l’intérieur, le décor traditionnel et le nombre de gens attablés pour un 14 h 30 nous donnent tout de suite envie d’aller au bar. La bière y est simple, rafraîchissante et satisfaisante. On n’a pas été renversés par les produits, mais l’endroit est assez sympathique pour qu’on le recommande. Le barman nous charme avec ses fossettes et nous donne une liste de places à visiter. C’est parti !

C’est vendredi soir et on est impressionnés par l’ambiance. L’air est à la fête, il y a de jeunes adultes partout et multiples bars offrent une vibe totalement différente. Pour souper, on s’arrête au Porthole, restaurant de fruits de mer sans prétention sur les quais du vieux port. La bouffe est délicieuse, pas si chère (25 $ US pour deux homards, j’appelle ça un bon deal !), et le service est rapide.

On se dirige ensuite vers le Blyth & Burrows, un bar à cocktails. Fancy, les drinks y sont goûteux, il y a des gens, c’est sympa, mais un peu chérant. Un ou deux cocktails, et hop, on repart.

Le Rosie’s Restaurant & Pub nous change d’air. Ici, les gens sont plus jeunes, c’est décontracté à souhait et leur menu de bières est varié. On peut y jouer aux dards, prendre son temps et faire la fête en plus de boire de la bonne bière.

On termine notre soirée dans un bar irlandais, attirés par un band qui joue un cover sublime. On rentre heureux et légèrement éméchés.

Le lendemain, le plaisir commence. Après tout, si on est venus à Portland faire nos touristes, on a surtout choisi la ville pour la bière. On a une liste de cinq micros à tester.

Liquid Riot

Découverte favorite de notre « brewery crawl », Liquid Riot est une mine à bières balancées, subtiles et complexes. Si c’est la plus chère des microbrasseries visitées avec son 16 $ pour une dégustation de quatre bières, elle a néanmoins su nous charmer avec ses produits. Mention spéciale à la Quiet Revolution, une saison sombre brassée en collaboration avec Trou du Diable. Excessivement bien balancée, herbacée et légèrement sure, la gamme de saveurs est enivrante.

Rising Tide

Avec sa belle terrasse et sa réputation, Rising Tide a tout pour nous charmer. Malheureusement, ses bières, quoique bonnes, ne sont pas exceptionnelles. Un manque de corps et de punch nous laisse indifférents. Il n'y a que leur hefeweizen qui finit par avoir raison de ma déception initiale. 

Austin Street Brewery

À Austin Street Brewery, située juste à côté de Rising Tide, on reprend du poil de la bête. Bien qu’on y ait goûté moins de produits, la balance et la subtilité des bières nous réjouissent.

Urban Farm Fermentory & Gruit Brewing Co.

Après tout ce liquide, je me fais traîner à contrecœur dans cette microbrasserie qui n’est même pas sur la liste. Révoltée à l’idée d’ingérer plus de bière, je finis par boire un Jun. Cousine du Kombucha, cette boisson à base de miel et de thé vert est douce, sucrée et franchement rafraîchissante. Chez Urban Farm, ils testent toutes sortes de recettes, et même si l’ambiance collégienne m’a moins plu, les produits étaient différents et intéressants.

Lonepine

Située seulement à une minute du Urban Farm, cette petite microbrasserie est adorable. Avec son menu axé sur les IPA, c’est une bonne place pour boire une bière ou deux sur la terrasse et profiter du soleil. 

The Portland Zoo

Cette découverte reste notre préférée, même si ce petit bar ne produit pas de bière. Minuscule cabane bleue en bordeaux, on ne voit ni le nom, ni l’appellation de bar nulle part, et il faut entrer pour s’en rendre compte. Au menu : musique hip-hop, reggae, bières locales soigneusement sélectionnées et terrasse invitante. Nous serions restés toute la soirée s’il n’avait pas fallu manger.

Deux bières différentes, tout aussi délicieuses. Une Gose et une Porter.

Allagash

Allagash est un monument dans l’industrie de la bière de Portland. Majoritairement influencée par le style belge, cette brasserie fondée il y a 24 ans produit encore beaucoup de blanches et de bières de blé, mais a également élargi son répertoire. Bières sures et stouts sont à l’honneur, pour notre plus grand plaisir. Le grilled-cheese au homard dégusté au food truck de la place n’était pas pour nuire, soyons honnêtes.

Maine Beer Company

Le week-end se termine comme il a commencé : sur une bonne note. Sur la route du retour, on fait un dernier arrêt au Maine Beer Company, recommandation d’un employé de chez Allagash. C’est immense, moderne, et les bières, quoique simples, sont très franches, bien balancées et ont du mordant. À voir si vous êtes dans le coin !

Portland nous a littéralement conquis. Les microbrasseries sont nombreuses, la bière coule à flot et l’ambiance de ville portuaire est tout à fait charmante. C’est une destination parfaite pour l’été et les longs week-ends où l’on veut célébrer les vacances avec les découvertes de notre palais. Cheers, Portland, ce n’est définitivement pas un adieu, mais bien un au revoir.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram